Quand les frères et soeurs partagent une chambre

Quand les frères et soeurs partagent une chambre

La société dans son ensemble évolue, tout comme chaque famille. Lorsque les familles nombreuses étaient la norme, on s'attendait à ce que les enfants partagent la même chambre. Maintenant que les familles ont moins d'enfants, ce n'est plus le cas. Cela dit, les circonstances exigent parfois que les enfants partagent la même chambre. Au lieu de considérer cela comme un inconvénient, les parents devraient adopter une attitude positive et la considérer comme une opportunité pédagogique. Les enfants sont très perspicaces et votre attitude peut les influencer. Alors restez positif !

Dans cet article, nous allons partager quelques astuces pratiques pour rendre l'expérience de partager une chambre positive pour vos enfants. 

Bon d'un point de vue pédagogique ou un mal nécessaire?

Tout d’abord, considérons les avantages qui, selon la plupart des gens, peuvent avoir un effet positif sur les enfants. Les enfants qui partagent une chambre apprennent dès leur plus jeune âge qu’ils doivent prendre en compte les autres et qu’ils doivent être ouverts au compromis afin de garder les choses en équilibre.

Ces enfants apprennent que l'espace et les jouets doivent être partagés. Ils adoptent des stratégies de communication fluides et efficaces dès leur plus jeune âge. Un autre avantage de partager une chambre est de diminuer les peurs et les angoisses typiques de l’enfance telles que la peur du noir. Les ténèbres ne sont pas aussi effrayantes pour un enfant dont le grand frère ou la grande sœur est dans la même chambre.

Ainsi, la probabilité de se réveiller avec votre enfant dans le lit avec vous est beaucoup plus faible. En outre, le lien qui se crée entre les enfants qui passent des années à partager des secrets chuchotés, à comploter des méfaits et à confesser leurs peurs est également beaucoup plus fort qu'il ne l'aurait été autrement, vraisemblablement pour la vie.

Quand partager une chambre ne fonctionne pas aussi bien? 

Une différence d’âge significative et les différences liées aux stades de développement de l’enfant peuvent être un facteur négatif. Chaque étape de développement d’un nourrisson ou d’un jeune enfant est importante et doit être vécue à la vitesse qui convient à chaque enfant. Cela pourrait ne pas être possible en présence d'un frère beaucoup plus âgé, si le plus jeune enfant ressent une pression subconsciente pour grandir plus vite que son âge

Si les enfants s'entendent bien, ils peuvent probablement partager une chambre jusqu'à l'âge de 14 ans environ. Toutefois, cela risque de ne plus être possible une fois que le premier enfant aura atteint la puberté.

À ce stade, les amitiés individuelles deviennent plus importantes, leur passion pour un sport ou un autre passe-temps peut devenir plus intense et ils peuvent s’attacher à un groupe ou à une sous-culture particulière que le plus jeune enfant ne peut pas comprendre et ne peut s'identifier. En plus de cela, l'aîné doit également faire face aux changements physiques attendus. Il peut ressentir de la honte et voudra passer plus de temps seul dans sa chambre. Une fois qu'ils ont découvert leur propre sexualité, il est nécessaire que chaque enfant ait sa propre chambre.

Parmi les signes avant-coureurs qui montrent qu'il est temps que chaque enfant ait sa propre chambre, on retrouve : 

  • Combats et conflits constants
  • Problèmes de comportement
  • L'apparition de la puberté

Bien que les circonstances forcent les enfants à partager la chambre, chaque enfant doit disposer de son propre espace.

Une fois que les devoirs deviennent un problème, il est important que chaque enfant ait son propre bureau. S'il n'y a pas de place, celui-ci peut être situé à l'extérieur de la chambre. Cela dit, évitez d'utiliser une barrière physique permanente qui divise la chambre, afin que tout l'espace de la chambre puisse être utiliser si les enfants veulent jouer ensemble. Un séparateur flexible comme un écran ou un rideau, est souvent idéal. S'il n'est pas possible de séparer physiquement les deux côtés de la pièce, vous pouvez utiliser des couleurs pour diviser la chambre visuellement.

Les jouets sont également une source fréquente de conflits. Chaque enfant doit avoir le droit d'avoir ses propres jouets et de les séparer des objets partagés.

Les visites d'amis ou de camarades de classe sont une autre question importante. Lorsqu'il aura un ami chez lui, l'enfant voudra probablement jouer seul dans sa chambre. Afin d’éviter les bagarres, c’est une bonne idée d’avoir des règles clairement définies pour de telles visites. Il est également important de s’assurer que l’enfant qui doit quitter la chambre a autre chose à faire pendant la visite. Il peut jouer à son jeu préféré, faire des biscuits avec vous dans la cuisine ou regarder un film. De cette façon, les deux frères ou sœurs peuvent s'amuser et continuer à partager une chambre sans aucune jalousie.



Related Products